Chargement
Accueil // Saskatchewan // Arts et culture // Les Fransaskois, une communauté francophone remplie de talents !
retour

Les Fransaskois, une communauté francophone remplie de talents !

Les habitants de la Saskatchewan de langue maternelle française – les Fransaskois – étaient un peu moins de 18 000 lors du recensement de 2016, soit 1,6 % de la population provinciale. Ils vivent principalement dans les grands centres tels Regina, Saskatoon et Prince Albert, où se trouvent également leurs principales infrastructures et institutions culturelles. Dans certaines communautés rurales, ils forment une part nettement plus importante de la population, comme à Gravelbourg, à Albertville, à Saint-Isidore-de-Bellevue et à Ponteix. Le milieu artistique fransaskois est néanmoins dynamique, grâce à une maison d’édition à Regina, une troupe de théâtre professionnelle à Saskatoon et plusieurs auteurs, dramaturges, chanteurs et musiciens reconnus. Les arts visuels sont également bien représentés, notamment par le sculpteur de réputation internationale Joe Fafard dont les œuvres d’art public embellissent plusieurs villes canadiennes. Malgré le petit nombre de Fransaskois, cette communauté artistique est particulièrement vivante et talentueuse.

 

Pour en savoir plus…

Les lettres fransaskoises et la place de la dramaturgie

Si l’auteur Jean Féron a su faire connaître la Saskatchewan avec son roman La Métisse, publié en 1923, ce n’est qu’à partir des années 1980 que se développe réellement la scène littéraire fransaskoise. Depuis 1984, les Éditions de la nouvelle plume, la seule maison d’édition francophone à l’ouest de Winnipeg, publient plusieurs auteurs fransaskois, dont Laurier Gareau, David Baudemont, Gilles Poulin-Denis, Madeleine Blais-Dahlem et Martine Noël-Maw. Michel Marchildon publie également quelques textes, en plus de mener une carrière de chanteur. Fait intéressant : c’est en théâtre que plusieurs auteurs connaissent un franc succès, notamment grâce à la Troupe du Jour.

La Troupe du Jour, pour un théâtre fransaskois

À Saskatoon, la Troupe du Jour influence directement le développement du théâtre fransaskois par la création, la production et la diffusion de pièces de théâtre depuis 1985. La compagnie met de l’avant la création de contenu fransaskois en organisant d’abord le Festival de la dramaturgie fransaskoise en 1992, puis le Festival de la dramaturgie des Prairies en 1998 et enfin le Festival de la dramaturgie de l’Ouest en 2003, ouvrant ainsi la porte à de nombreux échanges avec les troupes des provinces voisines. La troupe remporte plusieurs prix et reconnaissances, entre autres celle du dramaturge Gilles Poulin-Denis comme finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général en 2010 pour sa pièce Rearview, publiée chez Dramaturges Éditeurs (Québec). Rearview remporte également trois prix aux Saskatoon and Area Theatre Awards.

À Regina, le Théâtre Oskana, une troupe communautaire, collabore parfois avec la Troupe du Jour. De plus, les Éditions de la nouvelle plume ont rassemblé dans les cinq tomes de la série Théâtre fransaskois plusieurs pièces écrites en français dans la province pour créer un répertoire de pièces fransaskoises. Ces publications témoignent de l’importance de cet art de la scène dans l’imaginaire fransaskois.

L’illustre sculpteur Joe Fafard et les artistes visuels fransaskois

509321962_05baf1dc0f_o-1-300x200 -  - Les Fransaskois, une communauté francophone remplie de talents !
Paskwamostos de Joe Fafard

En arts visuels, le sculpteur fransaskois Joe Fafard jouit d’une renommée internationale. Nommé officier de l’Ordre du Canada en 1981, cet artiste utilise la céramique et le bronze pour sculpter des motifs animaux, pour lesquels il est surtout reconnu, et des figures d’artistes. Ses œuvres d’art public se retrouvent dans plusieurs villes canadiennes, comme en témoignent ses sculptures de loup à Saint-Boniface (Winnipeg), de bison à Regina, de chevaux à Québec et de vaches au Toronto-Dominion Centre de Toronto. D’autres artistes, comme Zoé Fortier et Wilf Perreault, connaissent leur part de succès. Ce dernier a récemment reçu l’Ordre du Mérite de la Saskatchewan pour les qualités esthétiques de ses peintures, qui dépeignent la beauté des rues de Regina.

En 2017, une exposition collective intitulée La vie fragile, coordonnée par le Centre culturel fransaskois, présentait des œuvres de sept artistes francophones de la province : Anne Brochu Lambert, Zoé Fortier, Jean-Sébastien Gauthier, Michèle Mackasey, Claude Morin, Laura St. Pierre et Adèle Suveges.

La musique fransaskoise et la famille Campagne

Art7-hart_rouge-234x300 -  - Les Fransaskois, une communauté francophone remplie de talents !
Hart Rouge

Dans le petit village de Willow Bunch, anciennement connu sous le nom de Talle-de-Saules, on peut dire que la famille Campagne a un don pour la musique. En 1979, sept frères et sœurs forment le groupe Folle Avoine et chantent en français et en anglais partout au Canada. En 1986, Annette, Michelle, Suzanne et Paul Campagne décident de poursuivre l’aventure et forment le groupe Hart Rouge, qui est populaire dans les années 1990. En 1996, Annette Campagne quitte le groupe et commence une carrière solo. De son côté, Carmen Campagne remporte un franc succès au Canada dans les années 1990 : ses disques et vidéocassettes se vendent par dizaines de milliers. En 2017, la famille Campagne célébrait le 10e anniversaire du Festival Terre ferme, un festival de musique qui se déroule sur leur terre ancestrale.

Mis à part les Campagne, plusieurs artistes fransaskois connaissent une belle carrière, multipliant les tournées et les enregistrements. Mentionnons, entre autres, les groupes traditionnels Les Cireux d’semelles et la Raquette à claquettes, les chanteuses Alexis Normand et Anique Granger, le poète et chanteur Michel Marchildon, le rappeur Shawn Jobin et le célèbre ténor Émile Belcourt.

De plus, Nouvelle scène, la composante saskatchewanaise du concours Chant’Ouest des provinces et territoires de l’Ouest, assure la promotion et la diffusion de la relève musicale fransaskoise. Plusieurs lauréats de ces concours sont maintenant des artistes établis, dont les Cireux d’semelles, Véronique Poulin (alias Vaero) et Mario Lepage. Ce dernier a formé le groupe Ponteix avec Adam Logan, Danny Hanson et Kyle Grimsrud-Manz, en référence au petit village de Ponteix qui se mobilise pour conserver la culture et la langue françaises.

Enfin, mentionnons le Collège Mathieu de Gravelbourg, dont sont issus la chorale Octopus et le groupe MAT, qui joue un rôle central dans la formation artistique depuis les années 1960.

La Saskatchewan au rythme de ses artistes !

Empreints d’une culture musicale bien vivante, les Fransaskois peuvent aussi compter sur deux troupes de danse traditionnelle, Les danseurs de la rivière la Vieille (Gravelbourg) et La Ribambelle (Saskatoon), pour vibrer au rythme de la musique. En somme, les artistes inspirent les Fransaskois en musique, en théâtre, en arts visuels, en danse et en littérature.

Galerie

Informations supplémentaires

Services en français en tout temps

Laisser un commentaire

Chez Le Corridor, nous nous soucions de la qualité de nos services apportés à nos utilisateurs Si vous souhaitez nous faire part de vos remarques et/ou suggestions concernant le Corridor ou un produit en particulier, il vous suffit de nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous.