Chargement
Accueil // Québec // Sites patrimoniaux // Visiter le magnifique village ressuscité de Val-Jalbert
retour

Visiter le magnifique village ressuscité de Val-Jalbert

Val-Jalbert est un village de compagnie unique parce qu’il n’a pratiquement pas changé depuis 1927, lorsque l’entreprise qui fabriquait de la pâte à papier à cet endroit a fermé ses portes. Les ouvriers ont alors quitté les maisons modernes construites par la compagnie et Val-Jalbert est devenu un village fantôme. En 1960, le gouvernement l’a pris en charge, l’a ouvert au public et a progressivement restauré certains bâtiments. Le village historique de Val-Jalbert est un site patrimonial classé par le ministère de la Culture et des Communications du Québec depuis 1996. Les améliorations récentes apportées à Val-Jalbert en font une attraction touristique exceptionnelle. Davantage de bâtiments ont été restaurés, un spectacle immersif et des comédiens incarnant des habitants du village animent les lieux, des restaurants et des chambres d’hôte ont été aménagés, en plus d’un belvédère qui domine la splendide chute Ouiatchouan de 72 mètres. La mise en valeur de ce joyau du patrimoine a valu de nombreux prix à ses concepteurs.

 

En savoir plus…

Une grande entreprise canadienne-française

e010859900-v8-300x236 -  - Visiter le magnifique village ressuscité de Val-Jalbert
Un meunier avec sa femme à Val-Jalbert

Au début du 20e siècle, il est rare que des Canadiens français détiennent ou dirigent des entreprises industrielles. C’est le cas de l’usine de pâte de bois mécanique destinée à la fabrication de papier de Val-Jalbert. Ses premiers propriétaires, Damase Jalbert et la Compagnie de pulpe de Chicoutimi de Joseph-Édouard Dubuc, construisent entre 1901 et 1924 une usine et un village ultramoderne pour loger les employés. À la suite de diverses difficultés financières, prises de contrôle par d’autres compagnies et tentatives de relance, le village qui atteint un sommet de 950 habitants en 1926 ne compte plus que 50 familles en 1930, après la fermeture définitive de la « pulperie » en août 1927. Vingt-deux ans plus tard, le gouvernement du Québec se porte acquéreur de l’endroit et ferme Val-Jalbert pour défaut de paiement de taxes.

L’ensemble des 94 bâtiments de ce village de compagnie, figé dans le temps après la fermeture de l’usine et le départ rapide de la majorité de ses habitants, est désormais aménagé en un vaste site historique animé, où les visiteurs découvrent le travail des ouvriers, la vie quotidienne de leur famille et l’organisation de cette communauté dans un merveilleux décor naturel.

Les multiples facettes de ce trésor patrimonial

e010859914-v8-300x242 -  - Visiter le magnifique village ressuscité de Val-Jalbert
Le vieux moulin de Val-Jalbert

Le développement touristique majeur du site de Val-Jalbert s’appuie sur la valeur exceptionnelle de son patrimoine. Sur le plan historique, en plus d’être une rare propriété canadienne-française, l’avant-gardisme des propriétaires originaux étonne : plan d’urbanisme, éclairage électrique des rues et des résidences, réseau d’aqueduc et d’égout, eau courante à domicile, bornes-fontaines pour lutter contre les incendies, trottoirs de bois, rue principale macadamisée, hôtel et couvent-école. L’histoire du développement et du déclin rapide de Val-Jalbert, résumée dans le spectacle multimédia immersif et interprétée en direct par des comédiens dans le couvent-école, le bureau de poste et l’hôtel-magasin général principalement, est fascinante.

Une partie des installations et des équipements de l’usine a été conservée et se trouve toujours sur place, donnant aux visiteurs un aperçu exact du milieu et des outils de travail des ouvriers de l’usine, les mieux payés de la région. Grâce à la maquette qui détaille le processus complet de fabrication, d’emballage et d’expédition par chemin de fer et bateau de la pâte de bois vers les marchés canadiens et étrangers, une visite à Val-Jalbert permet de saisir précisément le fonctionnement d’une entreprise d’envergure des années 1920. Une exposition de plusieurs objets récupérés dans l’usine et au village, outils, ustensiles, machine à calculer, vêtements et autres, complète l’information.

En circulant dans le trolleybus qui permet aux visiteurs de faire un premier tour d’horizon du village, puis à pied dans les rues et dans les bâtiments dont l’intérieur est accessible, ainsi qu’au fil des rencontres avec les comédiens, il est possible d’explorer et de découvrir à son rythme les nombreuses facettes historiques, patrimoniales et naturelles de Val-Jalbert. Il est même possible d’y dormir dans les chambres d’hôte tout confort, aménagées dans les maisons historiques de la rue Saint-Georges.

L’ancien et le moderne, un mariage constructif

Un téléphérique conduit les visiteurs qui le désirent au sommet du belvédère qui surplombe la chute Ouiatchouan haute de 72 mètres, d’où l’on contemple la chute, l’ensemble du village, le paysage boisé des environs et le lac Saint-Jean. Ceux qui le préfèrent peuvent emprunter un long escalier.

Depuis 2015, une minicentrale hydroélectrique est en activité au pied de la chute. Elle a été conçue pour ne pas nuire au caractère unique du Village historique de Val-Jalbert. Une entente de partage des profits favorisera d’ailleurs l’entretien et le développement à long terme du Village. À l’intérieur de cette centrale, les visiteurs peuvent voir la salle des turbines actuelle et l’ancienne salle des turbines de 1901. Un centre d’accueil placé à l’entrée du site et un camping primé, aménagé sur les rives de la rivière Ouiatchouan, à courte distance, complètent les installations contemporaines.

Galerie

Informations supplémentaires

Services en français en tout temps

Laisser un commentaire

Chez Le Corridor, nous nous soucions de la qualité de nos services apportés à nos utilisateurs Si vous souhaitez nous faire part de vos remarques et/ou suggestions concernant le Corridor ou un produit en particulier, il vous suffit de nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous.