Le Tintamarre acadien au Nouveau-Brunswick

Des homards bleus, les plus hautes marées du monde, le drapeau tricolore étoilé de l’Acadie qui flotte sur la côte… Pas de doute vous êtes bien au Nouveau-Brunswick ! Chaque année, les Acadiens et les Acadiennes s’y réunissent le 15 août, pour afficher la fierté de leur culture francophone dans un grand Tintamarre haut en couleurs et un tantinet bruyant.

 

L’Acadie en quelques dates :

1604 : le français Samuel de Champlain établit une colonie dans la baie de Fundy, c’est la naissance de l’Acadie.

1713 : le traité d’Utrecht cède l’Acadie à l’Angleterre.

1755 -1763 : À la fin de la guerre (1755), les Acadiens, qui refusent de devenir des sujets britanniques, sont persécutés et déportés dans les colonies britanniques américaines.

1763 : certains Acadiens rentrent au pays qu’ils appellent la « Nouvelle Acadie ». À ce même moment, la France cède définitivement ses colonies canadiennes à l’Angleterre (traité de Paris).

1784 : Victoire des colonies américaines sur l’Angleterre, création de la Province du Nouveau-Brunswick sur le territoire de la Nouvelle Acadie.

1881 : première Convention nationale des Acadiens, le 15 août (Notre-Dame de l’Assomption) devient la Fête nationale des Acadiens.

1884 : deuxième Convention nationale des Acadiens, l’hymne national et le drapeau sont choisis. Ils choisissent le drapeau de la France, dont ils sont descendants. Auquel ils ajoutent l’étoile de Marie (Stella Maris), qui guidait les marins pour les protéger des écueils et des tempêtes, sur la partie bleue du drapeau.

1979 : Caraquet organise le premier « Grand Tintamarre » le 15 août, jour de la fête nationale du peuple Acadien.

Tintamarre-Caraquet-foule-refuse-to-hibernate-le-Corridor - Nouveau-Brunswick Tourisme culturel  - Le Tintamarre acadien au Nouveau-Brunswick
Le Grand Tintamarre de Caraquet – © Refuse to hibernate

 

Qu’est ce que le « Tintamarre » ?

Après cette petite piqûre de rappel, du passé commun entre la France et le Nouveau-Brunswick, penchons nous sur ce fameux « Tintamarre » !

Comme dit plus haut, le 15 août est devenu le jour de la fête nationale de l’Acadie. Cette fête est célébrée dans plusieurs endroits du monde, mais plus particulièrement au Nouveau-Brunswick, où chaque année, des dizaines de milliers de personnes participent à ce rassemblement appelé « Tintamarre ». Logique, lorsque l’on sait que le but de cette fête est de faire le plus de bruit.

Le plus connu est le Grand Tintamarre de Caraquet, auquel j’ai eu la chance d’assister en 2017. Ce qui m’a vraiment marqué c’est que les Acadiens et Acadiennes étaient vraiment soudés, heureux de crier et fort leur culture francophone. Et surtout, à quel point ils étaient accueillants avec les personnes qui n’étaient pas forcément d’origine acadienne, comme nous… Ça m’avait vraiment fait chaud au cœur !

tintamarre-femmes-fete-nationale-acadienne-refuse-to-hibernate-le-Corridor - Nouveau-Brunswick Tourisme culturel  - Le Tintamarre acadien au Nouveau-Brunswick
Le Grand Tintamarre de Caraquet – © Refuse to hibernate

 

Que fait-on pendant le « Tintamarre » ?

On fait du bruit ! Le défilé du Tintamarre commence habituellement à 17h55, en hommage à 1755, l’année des déportations du Grand Dérangement.

Outre la parade ce sont vraiment les participants qui animent le Tintamarre. Les Acadiennes et les Acadiens redoublent de créativité quand il s’agit de déguisements et d’objets pour faire du bruit. Certains passent même l’année à préparer leur costume ! Mais rassurez-vous, si vous n’aviez pas prévu de costume, il vous suffit de faire un petit arrêt dans une boutique pour acheter quelques accessoires bleu blanc rouge et de quoi vous faire entendre.

tintamarre-Caraquet-autochtones-refuse-to-hibernate-le-Corridor - Nouveau-Brunswick Tourisme culturel  - Le Tintamarre acadien au Nouveau-BrunswickLe Grand Tintamarre de Caraquet – © Refuse to hibernate

 

Qu’en est-il du Tintamarre 2020 suite à la Covid-19 ?

Malgré les circonstances, les organisateurs du Festival acadien ont su développer une programmation sur 6 jours, du 10 au 16 août, qui présentera une cinquantaine d’artistes et de musiciens acadiens. Vous pouvez retrouver la liste complète des animations sur le site du Festival Acadien de Caraquet. Le 15 août à 18h, les habitants de Caraquet sont conviés à sortir, dans leur propre cour, pour faire le plus de bruit possible! Un drone sera présent pour capter, depuis les airs, ce moment historique!

 

Conclusion : est-ce que ça vaut le coup de visiter le Nouveau-Brunswick pendant la fête nationale de l’Acadie ?

Pour conclure, le Tintamarre est un vrai symbole identitaire, une fierté et un honneur pour les Acadiens, de montrer leur patrimoine et leur culture francophone. C’est un magnifique moment de fête et surtout de partage. Donc si vous prévoyez de visiter le Nouveau-Brunswick, essayez de planifier votre séjour pendant la première quinzaine d’août. Et si vous cherchez d’autres activités francophones au Nouveau-Brunswick, n’hésitez pas à consulter notre page dédiée.

 


Si vous souhaitez mettre cet article de côté pour le lire ou le relire plus tard ? N’hésitez pas à enregistrer une de ces images sur Pinterest :

Le-Grand-Tintamarre-Caraquet-Refuse-to-hibernate-le-Corridor - Nouveau-Brunswick Tourisme culturel  - Le Tintamarre acadien au Nouveau-Brunswick

Le-Tintamarre-acadien-au-Nouveau-Brunswick-le-Corridor - Nouveau-Brunswick Tourisme culturel  - Le Tintamarre acadien au Nouveau-Brunswick

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire