Le tourisme francophone au Nunavut

Envie d’aventure et d’évasion ? Vous souhaitez explorer le Nord canadien et faire du tourisme au Nunavut ? Excellent choix ! Ce territoire vous promet un séjour ressourçant, rafraîchissant et sportif !
Aujourd’hui le territoire du Nunavut comprend 38 396 habitants. Parmi ces derniers, 640 habitants ont pour langue maternelle le français. Cela représente moins de 2 % de la population totale. 1 520 habitants déclarent connaître suffisamment bien le français pour être capables de tenir une discussion dans la langue de Molière. C’est donc 4,3 % de la population qui serait apte à converser en français.
Les francophones du Nunavut viennent majoritairement du Québec. Bien que marginale, l’immigration internationale francophone y est aussi croissante.

Visiter le Nunavut

L’Histoire du Nunavut francophone

Au début du XXe siècle, le gouvernement canadien mandate le capitaine québécois Joseph-Elzéar Bernier pour prendre possession de l’Arctique. Il parvient à rallier le Nunavut au reste du Canada entre 1904 et 1906, et revient ensuite visiter le Nunavut à titre personnel. Il part à la rencontre des Inuits, explore le territoire et y hiverne durant quelques années. Son équipage collabore facilement avec la population locale, ce qui permet de donner naissance à des enfants Franco-Nunavois. Les communautés religieuses, majoritairement francophones, construisent des écoles ainsi que des paroisses au Nunavut. Cela aura, comme on le sait aujourd’hui, des répercussions autant positives que négatives.

En 1970, nombreux sont les francophones occupant des postes dans les bureaux de Frobisher Bay, l’actuel Iqaluit. L’association des francophones de Frobisher Bay ouvre quant à elle ses portes en 1981. L’objectif étant à la base de suivre les retransmissions des matchs de hockey des Canadiens de Montréal.

Puis, plusieurs coopératives inuites se développent autour des années 2000, ce qui brise le monopole commercial détenu par la Compagnie de la Baie d’Hudson. Les coopératives inuites permettent de revendiquer plus facilement des mesures politiques.

Comment se vit la francophonie au Nunavut aujourd’hui ?

Le Nunavut obtient son indépendance en 1999. Il ne fait donc aujourd’hui plus partie des Territoires du Nord-Ouest.

Les Inuits représentent 2/3 de la population, et parmi ceux-ci, 1 520 personnes peuvent s’exprimer en français.

La communauté francophone est regroupée dans la capitale Iqaluit et est très active. Parmi les services offerts aux francophones, le territoire compte un centre d’emploi et de développement économique : « Carrefour Nunavut », une radio francophone, un journal, une compagnie théâtrale, une école, un centre de petite enfance et une commission scolaire francophone.

À ce jour, la majorité des francophones provient du Québec.

Quoi faire au Nunavut ?

Vous souhaitez faire un voyage au Nunavut ? Faire du tourisme au Nunavut est idéal si vous aimez la nature! Nombreuses sont les activités proposées telles que l’observation des aurores boréales, de la faune, de la flore, ou encore des balades traîneau à chien.

Pour vous inspirer, voici quelques suggestions.

Les incontournables au Nunavut

Parmi les incontournables au Nunavut, découvrez la Capitale Iqaluit, le site de Naujaat, le Parc national Auyuittuq, le Parc Sirmilik ou encore la Coopérative West Baffin Eskimo.

Patrimoine culturel francophone au Nunavut

Comme vous avez pu le lire, le Nunavut regorge de merveilles. Prévoir un voyage sur ce territoire vous assure ainsi une expérience palpitante !
Et si vous souhaitez rencontrer la communauté francophone, visitez la capitale Iqaluit !

Venez découvrez le Nunavut : sa nature, ses traditions et bien plus encore !